Nomination du nouveau directeur de l'environnement

Catégorie : Événements Publication : vendredi 1 janvier 2010 00:00
Affichages : 2006

Récemment, un nouveau directeur a été nommé, M. Albert Abel Williams. Il est originaire de Ambrym et a un BA en santé environnementale et qualités supérieures dans la recherche en santé et d'épidémiologie appliquée.

Il a plus de 12 ans d'expérience dans le gouvernement, les organisations non gouvernementales et le secteur privé. Depuis quatre ans il dirige sa propre société de Conseil.


Il a dit après avoir repris ses nouvelles fonctions :

Dont l'activité est la Protection et la Conservation de notre environnement ? Je suppose que tout le monde dira que c'est notre affaire à tous ! Et c'est très, très vrai ! La prochaine question est quel rôle vous voyez-vous jouer pour protéger et conserver notre environnement ? Ces deux questions continuera de figurer dans les activités de la Ministère de l'environnement et la Conservation comme organe responsable de la protection de l'environnement et la conservation au Vanuatu.

Comme la priorité pour le ministère de l'environnement dans la première moitié de l'année 2010 serait sur un certain nombre de questions essentielles à savoir :

  • Développement d'activité de programme environnemental clé au sein du ministère de l'environnement et Conservation.
  • Développement d'un nouveau ministère de l'environnement et Conservation de Structure organisationnelle pour appuyer la mise en œuvre du programme environnemental clé.
  • Recrutement de personnel clé pour superviser la mise en œuvre du programme.
  • Accélérer les modifications législatives apportées à l'environnement et de la Loi sur la Conservation en particulier celles relatives à l'évaluation d'Impact environnemental (EIE), mais aussi les règlements relatifs à l'enregistrement de zone de conservation, étude d'impact environnemental, déchets gestion et pollution control, CITES et la pollution atmosphérique.
  • Accélérer le retour du Vanuatu au respect du protocole de Montréal relatif au contrôle des substances qui appauvrissent la couche d'ozone.
  • Faciliter le respect de Vanuatu de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en coordonnant le deuxième rapport National avec le département de météorologie en collaboration avec le Comité consultatif National sur le changement climatique (SOCCA).
  • Faciliter le respect de Vanuatu de la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (POP) en coordonnant l'achèvement de la mise en œuvre Plan National (PNI) avec le département de l'Elevage et de la quarantaine.
  • Mise en place d'un registre environnemental ou de la base de données pour tous les programmes de travail.

Je tiens à affirmer ici qu'il y n'aura aucune complaisance avec respect de la gestion de l'environnement et de Conservation Act et d'autres lois qui se chevauchent avec nos responsabilités obligatoires. C'est pourquoi j'ai besoin du soutien de toutes les principales parties prenantes (autres ministères, ONG, secteur privé, commerce et industrie) pour protéger et conserver l'environnement de demain aujourd'hui.

Si toute partie intéressée n'a d'idées brillantes sur la protection et la préservation de notre environnement, je suis plus qu'heureux de les rencontrer personnellement.

J'ai hâte de travailler avec tous les intéressés dans le pays (niveau national, provincial et communautaire), à protéger et à conserver l'environnement de demain aujourd'hui.